Guide pour débuter la compétition

Le tennis est un sport individuel et individualisé où le licencié est (trop) souvent confronté à un manque de communication FFT › clubs › adhérents. Comme la demande me revient de plus en plus fréquemment, voyons en quelques lignes comment faire la démarche pour se lancer dans le bain de la compétition.

Guide-debuter-competition.jpg

La compétition est, par nature, une opposition règlementée entre 2 joueurs (joueuses). Un duel où chaque opposant cherchera à prendre le meilleur sur son adversaire. Derrière cet affrontement se cache plusieurs enjeux pour celui (celle) qui désire s’inscrire à son premier tournoi de tennis.

Dans ce billet, j’insisterai sur 5 fondamentaux :

  • La maîtrise du terrain
  • La maîtrise du règlement
  • La gestion de l’effort
  • Respect & courtoisie
  • Qui suis-je ?

Je pars d’un propos généraliste : il faut que l’enfant / l’adolescent ou l’adulte ait envie de se « tester » en compétition et se mesure à d’autres joueurs. D’ailleurs, avant toute chose, j’encourage déjà les joueurs / joueuses à jouer au format d’un « match officiel » avec un copain ou un parent qui, si possible, a déjà joué en tournoi.

La maîtrise du terrain

Rien de plus frustrant qu’être sur un terrain que je ne maîtrise pas !
Il est primordial pour toute personne souhaitant débuter la compétition de connaître son « environnement ». Cela passe bien entendu par la connaissance des limites du court mais aussi par une adaptation naturelle aux différents paramètres influents : la balle (quel type de balle : enfants, intermédiaires, adultes et leur rebond) et les conditions climatiques (vent, soleil).

Cette adaptation est rendue plus simple lorsque les bases sont travaillées et inculquées à l’entraînement : jouer en salle et en extérieur (par grand soleil ou vents importants également), répéter le nom des lignes et leur rôle, etc…

L’essentiel : un compétiteur doit pouvoir se focaliser sur son match, pas sur les limites du court ou les reflets du soleil.

La maîtrise du règlement

Votre adversaire change de côté, pourquoi ?
Le tennis regorge de règles : certaines interviennent de façon exceptionnelle (que faire quand une balle heurte un oiseau par exemple ?) et d’autres points de règlements récurrents (je ne dois pas toucher le filet pendant l’échange, je change de côté à chaque fois que la somme des jeux en cours de set de mon adversaire et moi est un chiffre impair, etc…).

Ce sont ces dernières qu’il faut impérativement maîtriser afin de garder l’esprit clair pendant mes matchs.

L’essentiel : un compétiteur doit être maître de son match et ne pas subir les règles du jeu.

La gestion de l’effort

Combien de temps dure un match de tennis ?
Toute la beauté de ce sport réside en son incertitude. Vous ne vous retrouverez certainement jamais dans un remake de John Isner et Nicolas Mahut (6-4, 3-6, 6-7, 7-6, 70-68) et leur match de plus de 11 heures à Wimbledon en 2010… mais en vous plongeant dans le bain de la compétition, vous vivrez probablement des matchs « historiques » à votre manière, parfois sous un soleil de plomb ou à une heure indécente.

L’essentiel : un compétiteur doit savoir gérer son autonomie, un match peut être long, éprouvant et / ou disputer dans des conditions difficiles (horaires, fatigue accumulée).

Respect & courtoisie

Non mais la chance quoi !
Le plus important, pour un compétiteur débutant ou non, c’est le respect de son adversaire. Vous ne pourrez pas prendre de plaisir et disputer un bon match si vous rendez le match tendu par quelques remarques malvenues. En match et peu importe les circonstances, il faut savoir reconnaitre un joli point adverse, assurer ses décisions lors d’une annonce de balle faute, serrer respectueusement la main de mon adversaire en fin de match, etc…

L’essentiel : un compétiteur doit faire preuve de sang-froid, être conquérant mais aussi savoir accepter que son adversaire puisse être plus fort sur un point ou un match complet.

Qui suis-je ?

Pour les enfants et adolescents :
Il ne faut pas se stresser avant un match et surtout « apprendre » à prendre du plaisir sur le terrain en toutes circonstances. Le plus important ne sera pas le résultat final mais de parvenir à mettre en application tout ce que j’ai vu lors de mes entraînements.
Ce n’est jamais facile car le stress chez un enfant ou un adolescent peut lui faire perdre ses repères les plus simples.

Pour un adulte :
Ne visualisez pas votre match et ne pensez pas à gagner coûte que coûte vos premiers matchs. Bien sûr, il est toujours plus agréable de sortir dans le rôle du gagnant, mais ce n’est pas une priorité lors des premiers matchs. Il faut essayer d’appliquer au mieux les conseils de son entraîneur et expérimenter le plus de situations de jeux : cela ne marchera peut-être pas lors de vos premiers matchs mais ces expériences vous aideront à cerner vos prochains adversaires plus rapidement et à trouver vos séquences de jeux les plus performantes.

Ce sont bien sûr des conseils assez généralistes, mais pour résumer à l’essentiel :
:thumb: Le meilleur moment pour m’inscrire à ma première compétition, c’est lorsque je maîtrise les règles du tennis, que je ressens l’envie de me mesurer à d’autres joueurs et que mon entraîneur me donne son « feu vert » (encore une fois, un entraîneur est censé savoir si vous êtes prêt ou si il est encore trop tôt).

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.monsieur2m.fr/trackback/5

Haut de page